Étape #10 Perth
Étapes

Du 07/06/2014 au 15/06/2014

Sur la route de Perth

Album: Sur la route de Perth

Notre première halte se fera à Augusta.

Nous traversons 188km de belles routes de campagnes vallonnées avec de grandes forêts de karris – vous vous souvenez ces immenses arbres ?! – et de larges étendues bien vertes avec des vaches et des moutons.

Nous arrivons à Augusta en fin de journée, nous avons tout juste le temps de se préparer à manger avant que le soleil ne se couche.

Augusta est un petit village de 1 000 habitants qui est situé à l’extrême sud-ouest de l’Australie.

La ville se trouve sur une pointe côtière.
De Juin à Août, elle attire les touristes souhaitant admirer la migration des baleines.

Pas de baleine pour nous à ce moment là, nous nous dirigeons vers la pointe pour aller rejoindre le phare et pour assister à la rencontre de deux grands océans : l’Océan Austral et l’Océan Indien.

C’est exactement à cette pointe où se font fassent ces eaux. La pointe est très venteuse et il fait un peu couvert mais nous nous réjouissons de retrouver enfin la mer après ces longs derniers jours à Manjimup.

Pour la petite info, il y a des millions d’années, lors de la création des continents, cette pointe à Augusta était reliée à la pointe de l’Inde !

—–

Après cette petite halte, nous remontons vers le nord, cette fois-ci pour atteindre la région de Margaret River, ville très touristique et réputée pour ses vignobles et ses caves.

Alors que nous décidons d’aller explorer les souterrains d’une des caves, nos plans ont été complètement bouleversés par un coup de fil.

Quelques jours auparavant, nous avions posté une annonce sur internet afin de trouver à nouveau du travail dans la région. Pour nous, c’était un peu comme jeter une bouteille à la mer mais finalement nous avons été chanceux (ou pas…) !

C’est Karen qui nous téléphone car elle recherche deux personnes pour travailler au sein de son exploitation laitière d’elle et son mari, Ross. En Australie, c’est ce qu’on appelle une Dairy Farm.

L’offre semble intéressante alors ni une, ni deux, nous annulons notre visite pour la cave et nous la retrouvons dans un café à quelques kilomètres de là avec ses deux enfants en bas-âges.

Karen nous apprend qu’ils ont trois fermes et qu’ils ont besoin de nous pour travailler dans la plus grande. Avec 1 300 vaches et 650 veaux, on va en avoir du travail !

Nous échangeons un peu avec elle, puis elle nous explique le fonctionnement de la ferme. Nous rejoindrons une autre équipe afin de s’occuper de la traite des vaches.

L’après-midi, nous voilà embarquer pour un nouveau travail et une maison ! Oui, une maison mise à disposition des employés-voyageurs. La maison est située en plein champs, entre Margaret River et Augusta.

L’exploitation laitière et la maison familiale sont pas très loin de nous et nos voisins les plus proches sont de petits veaux.

 

Nous allons partager la maison avec Guillaume, un français, qui a commencé à travailler un jour avant nous.

La propriété n’est pas nickel mais il y a tout le confort nécessaire que nous n’avions parfois plus l’habitude d’utiliser : télévision, frigo, machine à laver, douche et surtout électricité et… CHEMINEE !

Nous sommes samedi, Alexandre commence le travail dès 5h demain matin, quant à moi, je débuterai Lundi.

Alors en quoi consiste notre travail ?

Le job consiste à se lever tôt, très tôt à 3h30 ou 4h30 du matin au plus tard car il faut aller chercher l’ensemble des troupeaux dans les différents enclos situés très loin de la dairy farm. Le tout, dans le noir complet, muni d’une lampe torche et quelque soit la météo.

Pour la traite, les vaches rentrent dans une sorte de « manège », une machine rotative qui accueille 60 vaches.

Au début de la chaîne, une personne s’occupe de positionner les appareils à traire sur les vaches.

Ce sont 4 gros tubes en métal qui aspirent le lait.

A la fin de la chaîne, la seconde personne pulvérise le pis des vaches à l’aide d’un spray antiseptique pour éviter tout infection ou autre.

Et évidemment, le tout en évitant parfois ce qui sort de l’arrière-train de la vache…
Si vous voyez ce que je veux dire…

Glamour tout ça, n’est-ce pas ?!

Lorsque nous ne sommes pas à l’un de ces 3 postes, nous aidons à nourrir les veaux. Peut-être plus agréable mais tout aussi fatiguant.

L’ensemble de ce travail se répète 2 fois par jour car il y a 2 traites !

Bref, pas toujours évidemment comme travail, mais c’est sympa de voir le fonctionnement d’une exploitation laitière.

Pourtant, nous sommes partis au bout de 4 jours !

Bah pourquoi ?

Parce-que finalement, le job n’était pas aussi bien qu’on l’avait espéré et nous sommes tombés sur des gérants pas réglos du tout !

Nous faisions entre 13h et 15h de travail par jour avec juste une seule pause, celle du déjeuner. Du coup, nous faisions des matinées et des après-midi de 7h ou 9h non-stop. Tout cela, ne nous laissait pas beaucoup de temps pour dormir.

Ah et j’oubliais, nous étions payés sur une base de 8h par jour alors qu’on en faisait presque le double. Pas étonnant du coup, de constater qu’il n’y avait pas d’Australiens qui travaillait ici mais juste 3 ouzbeks.

Bref, on est tombé sur l’arnaque !

Alors au bout de 4 jours, nous avons prévenu les gérants de notre départ et le lendemain, direction Margaret River.

—–

Avant de prendre la route vers Perth, nous visitons l’une des caves de Margaret River : Lake Cave.

Découverte en 1867, c’est la cave de la région la plus profonde et la seule à avoir un lac souterrain. Nous descendons 350 marches afin d’atteindre l’entrée de la cave où un guide nous attend.

 

Une fois dans la cave, nous nous retrouvons au beau milieu de stalactites et de stalagmites. Un petit chemin, nous permet de traverser la cave. L’eau du lac est une eau pure et limpide et les formations calcaires s’y reflètent.

A mi-parcours se trouvent deux gros piliers planant à quelques centimètres au dessus du lac et formant une sorte de table. Cette grosse structure suspendue pèse 5 tonnes.

En arrivant au fond de la cave, on s’installe sur des pierres, le guide éteint toutes les lumières pour nous mettre dans l’obscurité totale puis il fait démarrer le jeu de lumière mettant en valeur l’ensemble de la grotte.

Plus tard, en remontant vers le nord, nous traversons de belles plages, mais pas de baignade à cause du vent et du temps frais.

Nous faisons une petite pause déjeuner à Busselton près de la jetée en bois la plus longue de l’hémisphère sud. Construire en 1865, elle mesure 1.841 km.

Après 220 km, nous arrivons dans la banlieue de Perth et traversons Fremantle, une ville qui a été absorbée par Perth mais qui demeure complètement indépendante. Le long de la ville, nous observons les murs de l’ancienne prison, construite par les bagnards eux-mêmes durant la période de la colonisation.

Du 16/06/2014 au 19/06/2014

Perth

Album: Perth

Perth vit le jour en 1829 lorsque que le capitaine britannique, James Stirling, arriva avec ses troupes.

Au début de la colonisation, les relations entre britanniques et aborigènes étaient amicales, mais la compétition pour les ressources naturelles ont rapidement mené à un conflit et quelques années plus tard les aborigènes ont été totalement dépossédés de leurs terres et forcés à vivre à l’écart de la ville.

Finalement, c’est un peu la même histoire pour l’ensemble des villes australiennes…

 

Par la suite, la ville s’est développée lentement et presque tous les édifices publics ont été construits par les bagnards européens.

Aujourd’hui, Perth compte 1.9 millions d’habitants et pourtant elle est encore en construction avec une dizaine de grues installées au plein centre de la ville qui donnent forme à de hauts bâtiments.

La ville est assez calme et pas de problème pour y circuler en voiture.

Une seule petite journée suffit largement afin de visiter Perth. La ville est très pauvre au point de vue culturel, ce qui ne nous a pas vraiment étonnés.

Le Western Australian Museum et l’Art Gallery sont assez maigres et vides alors nous préférons nous balader dans les rues piétonnes bordées de magasins.

 

 

Notre marche nous amène au pied de Bell Tower, une tour en verre et en cuivre de 82,5 mètres de haut.

 

Pour la petite histoire, 12 des 18 cloches de Bell Tower appartenaient à St. Martin-in-the-Fields, église anglicane à Londres. Ce sont les seuls cloches de la monarchie britannique à avoir quitté le sol anglais.

Cette tour tente, tant bien que mal, de devenir le symbole de Perth.

En fin de journée, nous terminons nos visites par Kings Park, un imposant parc qui surplombe toute la ville.

Nous restons quelques jours à Perth afin de se préparer avant de remonter la côte ouest.

Malgré un temps doux, nous espérons rapidement retrouver les grandes chaleurs australiennes du nord.

En vrac :

  • De nombreux australiens (adultes et enfants) se promènent pieds nus quelque soit le temps. Il n’est pas rare de les voir sans chaussure au supermarché, à la station d’essence ou encore dans la rue
  • Les loyers et les paies sont versés chaque semaine ou tous les 15 jours
  • Sur les routes, nous voyons souvent des traces de pneus circulaires dues à des dérapages volontaires
  • Les pièces de monnaie australiennes ne représentent pas forcément leur valeur. La pièce de 50 cts est la plus large et la pièce de 1 dollar est plus grande que celle de 2.

Retrouvez toutes les infos “En vrac” en cliquant ici !

Retrouvez toutes les infos “En vrac” en cliquant ici !

Vidéo liée à cet article Arrow

Nous remercions tous
nos sponsors

Retour en Haut