Étape #2 Canberra
Étapes

du 10/01/14 au 13/01/14

Sur la route pour Canberra

Album: Canberra

Grand Pacific Drive (09/01/2014 – 11/01/2014)

Sur la route direction Canberra, nous longeons un peu la côte afin de passer sur la Grand Pacific Drive. Cette route partant de Sydney longe l’océan sur 160 km et offre de beaux panoramas. C’est parti pour de grands lacets montagneux à travers la forêt avant d’atteindre la côte. Cette route est un vrai terrain de jeu pour les motos et les cyclistes.

Après quelques kilomètres, nous arrivons au point de vue le plus connu avec vue sur le Sea Cliff Bridge que nous traverserons après. Construit en 2005, il remplace l’ancienne route sur la falaise qui menaçait de s’effondrer. Dommage que le temps soit un peu couvert. Nous descendons ensuite vers Wollongong, où de petites villas bordent les falaises.

Wollongong

Surnommé “Gong” par les locaux, cette petite station balnéaire est calme et agréable. Les australiens nous montrent à nouveau que ce sont de vrais accros du sport. Vélo, footing, sports nautiques, … tous le monde est actif jusqu’à la tombée de la nuit et les club de fitness se déplacent même pour donner des cours en bord de mer.

Il y a toujours beaucoup de surfeurs et Alexandre commence à être pris par une envie de surfer et n’arrête pas de répéter :
“Ah nan mais là il me faut une planche de surf, hein !”

Avant de se coucher, nous marchons en bord de mer pour s’approcher des deux gros phares. Et nous tombons sur les pélicans sauvages récemment vu au zoo.

Temple Nan Tien

Le lendemain nous partons visiter le Temple Nan Tien, le plus grand temple bouddhique de l’hémisphère sud. Nous arrivons en plein milieu d’un parc reposant avec des petites statues de Bouddha un peu partout et un étang remplit de nénuphars.

Nous reprenons notre route pour le Saddleback Mountain qui offre une magnifique vue sur la côte.

Puis, c’est parti pour notre première baignade et après-midi snorkeling (randonnée aquatique) équipés de nos masques et tubas à Bass Point au sud de Wollongong. Cette petite crique reculée peu touristique nous a permis de nous rafraichir un peu et d’observer quelques poissons.

Après cette journée, petit stop à Bombo Beach pour y passer la nuit. Cette plage plutôt calme est un spot connu par les surfeurs du coin. Nous passons notre fin d’après-midi à s’amuser au milieu des grosses vagues. Pour notre plus grand bonheur, des toilettes et des douches sont disponibles sur le parking surélevés avec vue sur la plage.

Alors qu’il n’y a plus personne dans l’eau, des surfeurs de tout âges continuent à arriver jusqu’à tard le soir. Ils descendent de leurs voitures à toute vitesse, regardent qui se trouve à l’eau, enfilent leurs combinaisons et partent en courant rejoindre leurs amis déjà en train de prendre les vagues. Une journée de plus se passe et nous admirons le coucher du soleil.

Cela fait une semaine que nous vivons dans le van et pour le moment, on adore ! Nous n’avons plus de notions de jours, se réveiller en bord de mer avec le soleil, aller où l’on veut quand on veut, c’est un pur plaisir !

Le lendemain, nous devons traverser une petite montagne afin de rejoindre la grande route qui mène à Canberra depuis Bombo Beach. Wilson tient le choc comme il peut, mais visiblement ce n’est pas un bon grimpeur et pour la 3ème fois il nous le fait savoir en ne changeant pas les vitesses. Un petit stop s’impose puis c’est repartit !

De Bombo Beach à Canberra les paysages nous rappelle fortement notre campagne française, les routes sont bordées de prés avec des troupeaux de vaches. Peu à peu, ce paysage vert est remplacé par des paysages de champs très arides qui nous fait plus penser à l’Espagne. A 17h00, nous arrivons enfin dans la capitale australienne.

Du 10/01/14 au 12/01/14

Canberra

Album: Canberra

Nous arrivons à Canberra vers 17h00. Pour dormir, direction le Mont Ainslie à 846 mètres d’altitude qui surplombe Canberra et qui offre une vue à 360°. En se préparant à manger, des wallabies s’approchent tout près de nous et nous observent. Ils ont même posé pour la photo ! Après manger, nous admirons le coucher du soleil. Peu à peu, la nuit tombe sur Canberra et la ville s’éclaire. Nous ne sommes pas seuls sur le mont, apparemment c’est la petite attraction du samedi soir pour les locaux. Nous nous couchons à nouveau au milieu d’un magnifique spectacle et nous nous endormons, seuls, en haut du mont.

Contrairement aux autres villes australiennes, Canberra donne accès à de nombreux musées, ce sera donc notre petite pause culturelle du moment.

Nous commençons notre journée par la visite de l’Australian War Memorial. Ce mémorial australien est le plus visité du pays. Il rend hommage à tous les soldats ayant combattu pour la nation. Le musée est immense et aborde toutes les batailles de l’Australie. Armes, avions de guerre, uniformes, artillerie lourde, vidéos, … le musée est riche et complet. Le soldat inconnu australien repose dans le hall principal et a été rapatrié en 1993 d’un champs de bataille de la Première Guerre Mondiale. Le mémorial donne sur une énorme avenue – l’Anzac Parade – qui regroupe 11 mémoriaux en hommage aux combattants de guerre.

Nous enchaînons notre journée sous une chaleur presque insoutenable en passant par la Maison du Parlement. Remplaçant le vieux parlement et inauguré en 1988, le bâtiment est imposant. Sa construction a couté 1,1 milliard de dollars. Sur le toit, un grand drapeau australien flotte sur une hampe de 81 mètres de haut. En face, une grande avenue donne vue sur l’Australian War Memorial. Avant de rentrer, nous devons passer un contrôle de sécurité avec des portiques de détection de métaux. Alexandre sonne ! Dans son sac, il avait laissé son couteau de poche… ! Les agents l’ont gentiment confisqué le temps de notre visite.

A l’intérieur, nous traversons d’immenses salles avec du marbre partout. Les portraits en peinture des anciens ministres sont accrochés aux murs. Nous avons également eu accès à la salle du Parlement et à celle du Sénat.

En repartant, nous passons dans le quartier entièrement consacré aux ambassades étrangères. L’Ambassade de la France est le seul bâtiment monotone comparé à celui de l’Egypte, de la Thaïlande ou encore du Japon.

Nous passons une seconde nuit au Mont Ainslie, une fois de plus seul au milieu des kangourous.

Avant de continuer notre route pour Melbourne, nous visitons le National Museum of Australia. Situé sur une presqu’île, il raconte comment la nation s’est construite. Des aborigènes, à l’arrivée des premiers européens, photos, vidéos, peintures, outils, … sont exposés. Cependant, le massacre des aborigènes n’est pas du tout expliqué ni traité alors qu’il y a pourtant plusieurs références à ce peuple. Ce manque d’explication, nous a laissé un peu perplexes.

Nous terminons nos visites par le National Gallery of Australia. Même si cette galerie ne vaut pas notre Louvre, il y a tout de même de belles œuvres à voir. Notamment, au niveau de l’art aborigène, de splendides tableaux y sont exposés. Dans un autre genre, on retrouve également des peintures de l’époque coloniale, des photographies. De l’impressionnisme au modernisme, nous retrouvons des œuvres de grands peintres. Malheureusement, aucune photo n’est autorisée.

Avant de quitter Canberra, nous nous arrêtons pour déjeuner et nourrissons cygnes, mouettes et un pélican avec notre pain de mie complètement desséché par la chaleur écrasante des deux derniers jours.

 

Notre avis sur Canberra : il a fait très très chaud. La ville est en plein milieu d’une campagne sèche et aride. La structure de la ville est étrange. Dans le centre, il n’y a aucun commerce, uniquement des musées et quelques bureaux administratifs très espacés les uns des autres. La ville est étendue. Les commerces se trouvent en périphérie. Nous n’avons d’ailleurs rien pu faire à pieds. Les rues sont très larges, très vides et très boisés. Nous avons apprécié le calme de la ville et la richesse des musées.

Prochaine étape, direction Melbourne avec plusieurs petits arrêts sur la route afin de profiter des paysages et des plages.

En vrac :

  • A certains endroits sur la route, le goudron fond !
  • Il y a beaucoup de panneaux de prévention routière, très souvent nous pouvons lire : « Open your eyes fatigue kills » ou « Late or Paralised ? »
  • Nos bonbons Haribo ont fondu et ont formé une seule et même boule de gelée pas très appétissante.
Retrouvez toutes les infos “En vrac” en cliquant ici !

Vidéo liée à cet article Arrow

Nous remercions tous
nos sponsors

Retour en Haut