Étape #3 Melbourne
Étapes

du 12/01/2014 au 19/01/2016

Sur la route pour Melbourne

Album: Melbourne

Le Dimanche 12 Janvier, nous quittons Canberra dans l’après midi pour se diriger vers Melbourne. Nous traversons à nouveau de vastes plaines sèches sous la chaleur. A défaut d’avoir la climatisation, une serviette humide nous permet de supporter un peu mieux cette chaleur. Un tee-shirt est aussi nécessaire sur le bras du conducteur pour se protéger du soleil.

Nous faisons une pause à Cooma, une petite ville rurale qui se transforme en station de ski l’hiver. C’est d’ailleurs étonnant de voir une ville sous 40 degrés avec des magasins de location de ski partout et on se demande bien ou se trouvent leurs pistes skiables car mise à part de petites collines la région n’est pas du tout montagneuse.

En faisant le plein d’essence, on constate que pendant le trajet, Wilson a littéralement gobé un petit oiseau dans ses rainures de pare-choc ! Pauvre petit oiseau ! Alexandre a eu la lourde tâche de le décoincer délicatement.

Puis, nous reprenons la route. Après avoir traversé Bombala, nous arrivons à Cann River, un hameau de 169 habitants. Nous sommes à présent dans l’état du Victoria. Nous nous posons pour deux jours dans ce village auprès d’un petit parc avec une aire de jeux et des toilettes.
Ces jours ont probablement été les deux jours les plus longs, nous attendions avec impatience le coucher du soleil afin d’espérer d’avoir un peu de fraîcheur. Heureusement, les nuits sont relativement douces. De plus, il faut savoir que durant toute la journée, des dizaines de mouches nous poussent au bord de la crise de nerfs en venant se poser sur nos yeux, près de notre nez et de notre bouche. Un vrai calvaire !

En continuant sur notre route, nous nous arrêtons à Cabbage Tree Palms. Un stop conseillé par notre guide français. Nous aurions finalement préféré l’éviter.

Après être passés par une route pleines de graviers et de trous au cœur d’une forêt dense, le lieu, censé être une véritable petite oasis abritant une forêt de palmiers, s’est avéré être une forêt – certes – mais avec… 3 palmiers !

Cela nous apprendra et à présent nous serons plus vigilants quant aux éloges de certains guides !

Déçus, nous faisons demi-tour et repartons à 10km/h sur la route en gravier…

Avant d’arriver à Melbourne, nous nous arrêtons à plusieurs reprises pour faire des pauses baignades.

Salmon Rocks, Paradise Beach, Golden Beach, Surf Beach, Lakes Entrance, les plages ne manquent pas et sur ce littoral peu touristique, nous sommes souvent seuls sur les longs bancs de sables.

 

Nous faisons ensuite un petit détour pour rejoindre le Wilsons Promontory National Park.

Sur la route, lapins et oiseaux multicolores traversent sous nos yeux. Alors que l’on croit s’approcher une fois de plus d’un kangourou mort en plein milieu de la route, Alexandre ralentit. En avançant vers cette silhouette, on remarque que c’est loin d’être la carcasse d’un kangourou mais un énorme reptile posé tranquillement en plein centre de la route afin de capter la chaleur du goudron : Un varan ! C’est impressionnant, il a tiré sa longue langue et s’est rabattu sur le bord de la route.

Arrivés au parc, on nous donne un plan avec les consignes à respecter. Le parc est très surveillé notamment par rapport à la faune et la flore abondante mais également à cause des fortes chaleurs du moment. Le niveau de risque d’incendie est classé ‘Sévère’. Nous nous enfonçons doucement dans le bush. Le parc est immense et magnifique. A perte de vue, des collines, des arbres, des dunes de sable fin et des rochers. Avec cette chaleur, nous renonçons à la randonnée et préférons s’installer sur l’une des plages du parc. Nous nous arrêtons à Squeaky Beach.

Nous marchons 300 mètres pour atteindre la plage. Une plage paradisiaque et calme au sable blanc et à l’eau cristalline bordée de rochers. Nous restons ici toute l’après-midi en se baignant et en admirant le paysage.

Sur la route, nous faisons un autre petit stop sur Phillip Island, accessible en voiture grâce à un pont de 640 mètres de long. Nous nous promenons sur la plage de Wolomai, un spot pour surfeurs qui s’éclatent sur les grosses vagues. Mais il fait trop froid à cause du vent pour se baigner.

Nous continuons ensuite la visite de l’île en passant par le grand circuit automobile. Construit en 1956, il accueille le Grand Prix Moto d’Australie ainsi qu’une Epreuve du Championnat du Monde de Superbike. De nombreux motards et voitures de courses viennent faire le détour afin de rouler sur ce circuit de plus de 4km.

Phillip Island est surtout connu pour sa parade de pingouins pygmées. Chaque soir, des milliers de pingouins rejoignent leur habitat. Cependant, l’endroit est quadrillé et n’est accessible qu’à condition d’acheter les billets assez chers. En plus, des pingouins pygmées, il existe également un site d’observation de colonies de phoques, une fois de plus, la zone est payante. Cependant, de nombreux touristes viennent observer ses animaux.

A la suite de cette dernière halte, nous arrivons à Melbourne.

du 19/01/2014 au 28/01/2014

Melbourne

Album: Melbourne

Nous avons pris notre temps pour visiter Melbourne, nous y sommes restés un peu plus d’une semaine.

Dès notre arrivée dans la ville, nous nous sommes rapidement rendus compte qu’il été très difficile de circuler dans Melbourne et aussi de trouver une place pour se garer. Nous avons donc décidé de laisser Wilson dans un parking gratuit non loin du centre ville face à la mer pour la durée de notre séjour.

Ensuite, nous avons pu commencer tranquillement nos visites. Nous nous sommes dirigés au nord de Melbourne pour aller faire un tour au Queen Victoria Market. Un grand marché couvert vieux de 130 ans où l’on peut acheter des produits frais (fruits, légumes, poissons, viandes, …) et également des vêtements et des souvenirs.

Sur le chemin du retour, nous passons par St Kilda Beach, la plus célèbre plage de Melbourne. Souvent comparée à la plage de Bondi de Sydney, cette dernière n’a rien à envier à St Kilda Beach. Nous avons trouvé St Kilda moins sympa que Bondi même s’il est agréable de se promener au bord de cette plage. Les australiens démontrent une fois de plus leur fidélité au sport et nous apercevons au loin : planches à voile, kite surf, jet ski, …

Le lendemain, nous nous faisons réveiller à 6h00 du matin par un homme criant dans un mégaphone. On sort alors nos têtes du van afin de voir ce qu’il se passe … Rien de grave, c’est juste un coach qui entraine son équipe de canoë ! Tous les matins dès 5h30-6h00, de nombreux australiens viennent faire du sport nautique avant de partir au travail ! Quelle motivation !

Comme beaucoup de grandes villes, Melbourne a son quartier de Chinatown. Les restaurants ne manquent pas. Nous avons déjeuné dans le quartier chinois, on mange très bien et pour pas chers.

Melbourne est connu comme l’une des grandes capitales du Street Art, les artistes du monde entier viennent s’exprimer sur les murs de Melbourne. En plein cœur de la ville, la rue la plus connue consacrée à cet art se situe entre Hosier et Rutledge Lanes.

Etre à Melbourne au mois de Janvier, nous a permis de suivre l’Open d’Australie sans l’inconvénient du décalage horaire. Des places sont toujours en vente mais évidemment ce n’est pas donné. On choisi l’autre option 100% économique et on s’installe sur le parvis de Federation Square pour regarder le match de quart de finale Dimitrov-Nadal sur un écran géant. Des transats sont même disponibles pour s’installer et suivre les matchs du tournoi.

En plus, de cet écran géant Federation Square est la place de Melbourne où il y a toujours de l’animation.

Le Dimanche 26 Janvier, c’est la fête nationale de l’Australie : l’Australia Day.

Cette fête commémore l’arrivée de la première flotte européenne à Sydney en 1788 et la proclamation de la souveraineté britannique sur ces terres. Concerts, animations et feux d’artifice sont de la partie.

Cependant, ce jour de fête ne l’est pas pour tout le monde et le massacre du peuple aborigène est subtilement présent à certain endroit. Nous avons pu lire une affiche d’un abri bus « Le jour de l’invasion : souvenirs, respect, soutien, agissez ! 226 ans de résistance ! » avec un dessin du drapeau aborigène.

Durant notre séjour à Melbourne, nous avons donné un peu plus de voix à Wilson. Eh oui, depuis Sydney nous n’avions pas d’autoradio. Le garagiste a gardé le van 2 heures et le tour était joué : nouvelle autoradio et nouveaux haut-parleurs sont installés à bord ! Enfin de la musique sur la route !

Malgré un vent frais présent chaque soir, nous avons passé de bonnes soirées en compagnie de nos amis franco-belges, grâce auxquels nous avons eu l’occasion de goûter le goon australien, autrement dit le cubi de vin d’Australie. Bien que de grandes appellations soient inscrites sur le cubi : Cabernet Sauvignon, Châteauneuf du Pape, … Il ne faut pas s’attendre à du très grand vin.

Notre avis sur Melbourne : Melbourne est une grande ville agréable tout comme Sydney mais dans un style totalement différent. Nous avons apprécié découvrir du Street Art un peu partout au détour de petites ruelles. La nourriture est très présente et on peut manger des spécialités du monde entier. En plein cœur de la ville, il y a beaucoup d’animations, de restaurants ou encore de cafés. Mais dès que l’on quitte le centre, la ville perd complètement de son charme, en plus des vues sur des usines, on a l’impression qu’elle est encore en construction car on retrouve de nombreux endroits en travaux. Le temps change très rapidement d’une heure à l’autre, il faut toujours prévoir de quoi se couvrir.

En vrac :

  • Des pianos sont en libre service dans les rues de Melbourne pour n’importe qui souhaitant jouer quelques notes de musique
  • Melbourne est l’une des villes ayant le plus grand réseau de tramways après Bucarest et Milan
  • L’un des tramways de Melbourne est gratuit et permet de faire le tour de la ville : le City Circle
  • Les Sundae de chez McDonald’s ont deux tailles : Normal ou Large et le normal est plus grand que nos Sundae en France !
Retrouvez toutes les infos “En vrac” en cliquant ici !

Vidéo liée à cet article Arrow

Nous remercions tous
nos sponsors

Retour en Haut